Skip to contentSkip to navigation
Centenaire de Ludmilla Chiriaeff

Centenaire de Ludmilla Chiriaeff

L'École supérieure de ballet du Québec célèbre en grand le centenaire de Ludmilla Chiriaeff

Le 10 janvier 2024 a marqué le 100e anniversaire de naissance de Ludmilla Chiriaeff, fondatrice de l'École supérieure de ballet du Québec et des Grands Ballets Canadiens. L'École supérieure est fière de présenter une série d'activités qui permettront de rendre hommage à cette figure emblématique de l'histoire de la danse au Québec. L’année 2024 offrira ainsi maintes occasions de découvrir le fascinant parcours de cette pionnière de la danse professionnelle au Québec et de saluer son impact majeur sur les arts et la culture.

ACTIVITÉS DE CÉLÉBRATION

10 janvier : Jour de fête à l’École supérieure
Une journée complète d’activités spéciales est offerte aux élèves de la division professionnelle de l’École supérieure pour honorer la mémoire de Madame Chiriaeff tout en faisant de ce jour-anniversaire un moment riche d’échanges, de rencontres et de danse. Accéder à la nouvelle

11 février : Classe de ballet pour nos anciens élèves
L'École supérieure de ballet du Québec a accueilli pas moins d’une soixantaine d'anciennes étudiantes venues suivre une classe de ballet en hommage au centenaire de Ludmilla Chiriaeff, la fondatrice de notre institution. Plaisir, nostalgie et une dose d’effort ont caractérisé cette classe de ballet bien spéciale. Accéder à la nouvelle

23-24 février : Prix Ludmilla – 8e édition
Événement phare de l’hiver, ce concours annuel permet aux élèves de présenter une variation de leur choix devant un jury de professionnels. La compétition est suivie le lendemain d’un gala permettant aux parents d’admirer les variations s’étant mérité une mention.

29 avril : Table ronde sur Ludmilla Chiriaeff
À l’occasion de la Journée internationale de la danse, l’École supérieure se joint aux Grands Ballets et à la Bibliothèque de la danse Vincent-Warren pour présenter une discussion animée par Judith Ouimet, en présence d'invités de marque ayant bien connu Madame, dont : Jean Grand-Maître, chorégraphe et ancien directeur artistique de l'Alberta Ballet; Katia Mead, fille de Madame Chiriaeff et bien sûr Anik Bissonnette, directrice artistique de l’ESBQ et ex-première danseuse des Grands Ballets.

24-25 mai : Corps de ballet, spectacle hommage à Ludmilla Chiriaeff
Le spectacle annuel de l’École supérieure sera l'occasion de rendre un hommage sensible et poétique à cette grande visionnaire qui continue d'inspirer les générations d’aujourd’hui et de demain. Des chorégraphies de Fernand Nault, Jean Grand-Maître, Anne Plamondon et Ludmilla Chiriaeff y côtoieront des extraits d’œuvres emblématiques telles que le Lac des cygnes et Carmina Burana. Une centaine de danseurs de 10 à 20 ans monteront sur les planches, réalisant le rêve de Madame de doter le Québec d’une relève en danse bien vivante.

L’École supérieure vous enjoint à célébrer avec elle le centenaire de Ludmilla Chiriaeff, une femme qui a façonné l'histoire de la danse au Québec et dont l'héritage continue de briller. D’autres surprises seront annoncées ultérieurement, promettant une année mémorable de célébration du centenaire de Ludmilla Chiriaeff.

LUDMILLA CHIRIAEFF, GRANDE VISIONNAIRE

L’histoire de Ludmilla Chiriaeff, fondatrice de l’École supérieure et des Grands Ballets Canadiens, est celle du parcours incroyable d’une immigrante venue s’installer au Québec dans les années 1950 avec un grand rêve : celui de rendre accessible l’art de la danse. Véritable pionnière de la danse professionnelle dans la province, celle que l’on appelait « Madame » a su défricher de nouveaux territoires et faire éclater quelques plafonds de verre pour que la danse conquière ses lettres de noblesse. Récipiendaire de nombreux honneurs, elle a été reconnue comme Personnage Historique par le gouvernement du Québec en 2022.

Découvrir son histoire et des photographies emblématiques

À PROPOS DE L'ÉCOLE SUPÉRIEURE

L’École supérieure de ballet du Québec a pour mission de former des danseurs et des créateurs répondant aux plus hauts critères des institutions du monde professionnel de la danse et, par le fait même, de promouvoir la reconnaissance, le rayonnement et le développement de la danse. Créée en 1966 par Ludmilla Chiriaeff à la demande du ministère des Affaires culturelles du Québec, à la demande du ministère des Affaires culturelles du Québec, elle est la référence au Québec en matière d’enseignement et de formation professionnelle en danse classique.

Voir notre dossier complémentaire sur l’École supérieure

Suivez-nous :