Skip to contentSkip to navigation
© Roger Rochon
28 mars 2022

Ludmilla Chiriaeff, une source d’inspiration!

Le 8 mars 2022, lors de la Journée internationale des droits des femmes, Ludmilla Chiriaeff, était consacrée personnage historique par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. On se réjouit de cette reconnaissance nationale qui marque l’entrée de la fondatrice de l’École supérieure de ballet du Québec dans la mémoire collective!

Autre preuve que Ludmilla Chiriaeff est une véritable source d’inspiration pour les générations actuelles et à venir, la chanteuse Ingrid St-Pierre lui rend hommage avec son plus récent album instrumental, au charmant titre de Ludmilla.

Ludmilla Chiriaeff (1924-1996)
Née à Riga, en Lettonie, Ludmilla Chiriaeff (née Otzup) devient soliste à l'opéra de Berlin, au début de la Deuxième Guerre mondiale. Elle s'installe en Suisse où elle ouvre sa première école de danse. En 1952, elle immigre au Canada où elle enseigne et signe des chorégraphies pour la télévision de Radio-Canada, qui vient d’entrer en ondes. Elle fonde les Ballets Chiriaeff, qui deviennent les Grands Ballets Canadiens en 1957 et qu’elle dirige jusqu’en 1974. En 1966, elle fonde l'École supérieure. Elle crée plus de 300 ballets pour la télévision et la scène. Au cours de sa carrière, Ludmilla Chiriaeff reçoit plusieurs honneurs, dont le titre de compagnon de l'Ordre du Canada, de grand officier de l'Ordre National du Québec, le prix international Nijinsky, le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle ainsi que le prix Denise-Pelletier remis par le gouvernement du Québec. Elle est nommée personnage historique par le gouvernement du Québec en 2022.

Pour les curieux
- Lire le communiqué du MCC
- Écouter la musique Ludmilla
- Lire l’entrevue d’Ingrid St-Pierre sur l’album Ludmilla – Radio-Canada

Suivez-nous :