Skip to contentSkip to navigation
Madeline, jeune étudiante en ballet
19 avril 2017

Témoignage : Madeline

« Je m’appelle Madeline et je suis une ballerine. Bien que j’aie seulement 13 ans et que je ne sois pas encore professionnelle, je me considère comme une ballerine parce que le ballet est ce qui, avec ma famille, compte le plus pour moi.

Je vis à Montréal et fréquente l’École supérieure de ballet du Québec. Chaque matin, du lundi au vendredi, j’ai trois heures de ballet, puis je me rends à l’école. Le matin est le meilleur moment de la journée parce que je reçois ma dose de ballet. Ma professeure est formidable. Elle nous inspire, nous pousse à nous dépasser et a aussi un bon sens de l’humour. Son amour du ballet transparaît et est contagieux. Les autres élèves de ma classe adorent aussi le ballet et travaillent très fort pour faire des progrès. C’est une excellente ambiance pour les balletomanes.

Mon objectif est de devenir la meilleure danseuse que je peux être. J’ignore où cela me mènera, que ce soit à danser professionnellement, enseigner ou encore aider les autres grâce à la danse-thérapie, mais je suis déterminée à travailler fort et à progresser. Cette détermination me sera toujours utile, peu importe ce que l’avenir me réserve.

Danser au Canada est vraiment spécial et cela m’apparaît encore plus évident maintenant que je vis à Montréal. La ville vibre avec les arts. Tellement de compagnies de danse du Canada et du monde entier viennent partager leur art avec les gens de Montréal ! Peu importe leur langue ou leur parcours, des milliers de personnes font corps pour la beauté de la danse. Je vois cela aussi dans mes cours de danse, qui se donnent en français. Bien que ce ne soit pas la langue maternelle de plusieurs d’entre nous, cela ne dérange pas, car nous avons un but commun. Notre amour de la danse nous unit. »

— Madeline, 19 avril 2017

Suivez-nous :