Skip to contentSkip to navigation
José Manuel Carreño
José Manuel Carreño
Partager l'article :
16 janvier 2020

Un « roi de la danse » pour former la relève québécoise

L’École supérieure de ballet du Québec est très fière d’annoncer l’embauche du danseur et maître de ballet de réputation internationale José Manuel Carreño à titre de professeur. En plus de transmettre son savoir-faire aux élèves de la division professionnelle du programme en interprétation, il offrira des classes de ballet classique aux danseurs montréalais soucieux de parfaire leur technique.

Formé à l’École nationale de ballet de Cuba, José Manuel Carreño s’est illustré dans des concours internationaux. En 1990, il commençait à danser pour l’English National Ballet. Trois ans plus tard, il entrait au Royal Ballet de Londres à titre de premier danseur. En 1995, il rejoignait le très prestigieux American Ballet Theatre, toujours à titre de premier danseur. La redoutable critique du New York Times Anna Kisselgoff a qualifié ses prestations dans les ballets les plus difficiles comme étant « sans faille » et d’une « perfection royale ». Il a su maintenir ce niveau d’excellence jusqu’à ce qu’il quitte la compagnie en 2011. En 2010, il a pris part à la tournée mondiale du spectacle Kings of the Dance, lequel mettait en vedette les plus virtuoses des premiers danseurs des grandes compagnies de ballet, dont le Québécois Guillaume Côté. José Manuel Carreño a par la suite assuré la direction artistique de compagnies et de festival de ballet aux États-Unis et au Mexique.

Au cours de sa carrière, il a partagé la scène à quelques reprises avec la directrice artistique de l’École supérieure de ballet du Québec, Anik Bissonnette. Ils ont tous deux participé aux galas des étoiles, non seulement à Montréal, mais également à Athènes, à Thessalonique et à Budapest.

« Je suis persuadée que les qualités qui ont forgé sa réputation font de lui un pédagogue parfaitement désigné pour nos élèves et qu’il saura les inspirer à se dépasser, estime la directrice artistique de l’École supérieure, Anik Bissonnette. Sa vaste expérience du répertoire classique et ses connaissances des acteurs du monde de la danse seront un atout précieux pour notre établissement, qui joue un rôle de leader au Québec. »

Tout juste installé à Montréal, José Manuel Carreño a déjà commencé des cours de français. « Je suis tombé amoureux du Québec, de sa nature grandiose, de l’hiver magnifique et des gens si chaleureux. Je suis ici pour m’enraciner et contribuer au développement de la danse », a-t-il déclaré.

Partager l'article :
Suivez-nous :