Skip to contentSkip to navigation
Tous nos cours récréatifs pour adultes sont offerts en ligne!
En savoir plus
Ève-Marie Dalcourt
Photo: Michael Slobodian
26 juillet 2021

De l’École supérieure à l’Opéra de Paris… à 24 ans

À tout juste 24 ans, Ève-Marie Dalcourt, diplômée de l’École supérieure de ballet du Québec, devient répétitrice à l’Opéra de Paris. Du 26 août au 28 septembre, elle assistera Alexander Ekman, dont le spectacle Play sera à l’affiche de la célèbre compagnie cet automne.

Il s’agit de la troisième collaboration de la jeune danseuse avec le chorégraphe réputé pour son sens du rythme et son humour décalé, qu’elle a connu au Nederlands Dans Theater 2. Après l’avoir côtoyée sur scène, il a fait appel à elle en 2020 pour remonter Cacti au Ballet royal de Suède. « Je connais cette création de long en large pour l’avoir dansée à maintes reprises, un peu partout sur la planète, explique Ève-Marie. C’était donc extrêmement excitant de pouvoir partager mon expérience et mon savoir-faire avec d’autres artistes. J’avoue être plutôt fière qu’Alexander veuille maintenant m’intégrer à son équipe. »

Originaire de Longueuil, Ève-Marie a commencé à danser dès son plus jeune âge au Centre de danse Yvon Quintal et Studio de danse Francyne Lavallée, puis à l’Académie de danse Martine Laferrière, à Varennes. Son talent l’a menée à l’École supérieure, de 2011 à 2016.

« C’est une artiste très déterminée, qui maîtrise la technique classique à merveille et qui sait tout faire. Du Lac des cygnes à la Bottine souriante, elle a tout interprété avec brio durant son parcours avec nous. Je ne suis pas étonnée qu’elle travaille aujourd’hui dans la plus grande compagnie de ballet. » — Anik Bissonnette.

Ève-Marie a fait ses premiers pas en Europe il y a quatre ans, participant au stage d’été du NDT2. La compagnie, sise à La Haye, aux Pays-Bas, lui a offert un contrat et elle a sillonné le monde durant trois ans. Elle s’est ensuite lancée dans une carrière indépendante, dansant partout en Europe, entre autres avec Juliano Nunes, et enseignant au Japon. Elle a aussi cofondé le collectif TB/H qui se produira sur scène pour la première fois cet été en Suisse et travaille activement à créer une plate-forme en ligne qui permettra de mettre en réseau les représentants des danseurs de toutes les compagnies de danse.

Suivez-nous :